Skip Ribbon Commands
Skip to main content
NL FR EN
A
A
A

 Ebola

 La maladie à virus Ebola

  

  

Historiek

De naam van het virus​​​ komt van de Ebola rivier in de Democratische Republiek Congo (DRC), waar voor het eerst een uitbraak met de ziekte voorkwam in 1976 (Yambuku, DRC) gelijktijdig met een uitbraak in Nzara, Zuid-Soedan. Sinds 1976 hebben zich 25 uitbraken van Ebola voorgedaan, voornamelijk in Centraal-Afrika. De ebola-epidemie die begon in 2014-2016 in Guinee en zich verspreidde naar Sierra Leone en Liberia was de grootste met 28 616 gevallen en 11 310 doden.

Pathogeen

Het ebolavirus is een geslacht van virussen uit de familie filovirussen (Filoviridae). Het geslacht is verwant aan het Marburgvirus.

Transmissie

De mens wordt besmet door contact met besmette dieren of door contact met lichaamsvloeistoffen van besmette personen. Virale belasting blijft hoog na de dood. Seksuele overdracht is nog niet bewezen, maar kan niet uitgesloten worden. 

De incubatietijd varieert van 2 tot 21 dagen. De persoon wordt besmettelijk wanneer hij de eerste symptomen ontwikkelt.

Klinische presentatie

De eerste symptomen zijn plotse koorts en vermoeidheid, hoofdpijn, spierpijn en conjunctivitis. Dit wordt gevolgd door braken, diarree, ​huiduitslag, keelpijn, buik- en borstpijn, symptomen van nier- en leverfalen en, in sommige gevallen, inwendige en uitwendige bloedingen.

Behandeling en preventie

Er is geen specifieke behandeling voor de ziekte. De behandeling is ondersteunend en symptomatisch. 

Een experimenteel vaccin (rVSV-ZEBOV) bleek zeer beschermend in een grote proef in Guinee in 2015 met 11.841 deelnemers.

Surveillance

In België zijn to nu toe geen gevallen van het ebolavirus bevestigd. Op internationaal niveau wordt toezicht gehouden door de WHO en het ministerie van volksgezondheid van het betrokken land.

Nuttige informatie

Informatie over de laatste ebola-epidemieën

kl​ik hier​​

Algemene informatie

Ebola België : http://www.info-ebola.be/nl

Informatiefiche CDC : https://www.cdc.gov/vhf/ebola/​


Wetenschappelijke verantwoordelijke

​​​

Histoire

La maladie à virus Ebola (auparavant appelée fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave et souvent mortelle (50% de létalité). Le virus fait partie de la famille des Filoviridae qui compte 3 genres (Cuevavirus, Marburgvirus et Ebolavirus). Cinq espèces ont été identifiées chez Ebolavirus : Zaïre, Bundibugyo, Soudan, Reston et Forêt de Taï. Les 3 premières espèces ont été associées à d’importantes flambées en Afrique. Une sixième espèce, Bombali, est identifiée chez une chauve-souris en Sierra Leone en 2018.

Le nom du virus provient de la rivière Ebola en République démocratique du Congo, où la maladie apparut pour la première fois en 1976 lors de 2 flambées simultanées en RDC (Yambuku) et au Soudan du Sud (Nzara). Depuis 1976, 25 flambées d’Ebola ont eu lieu, principalement en Afrique Centrale. L’épidémie d’Ebola de 2014 à 2016 qui est partie de Guinée et qui s’est propagée en Sierra Leone et au Libéria a été la plus importante avec 28 616 cas et 11 310 décès.

Agent pathogène

Il s'agit d'un virus à ARN monocaténaire de polarité négative (ordre des Mononegavirales) et à génome non segmenté (groupe V de la classification Baltimore). Il présente l'apparence filamenteuse caractéristique des filovirusfamille à laquelle appartient également le virus Marburg. Autrefois appelé virus Ebola Zaïre, il appartient au genre Ebolavirus et est le seul virus de l'espè​ce ebolavirus Zaïre.​

Transmission

L’homme s’infecte soit, par contact avec des animaux infectés soit, par contact avec des liquides biologiques de personnes infectées. La charge virale reste élevée après le décès. La transmission par voie sexuelle est possible mais n’a pas encore été prouvée. 

La période d’incubation varie de 2 à​ 21 jours. La personne devient contagieuse quand elle développe les premiers symptômes.

Symptômes

Les premiers symptômes sont fièvre et fatigue d’apparition brutale, céphalées, douleurs musculaires et conjonctivite, qui sont suivis par des vomissements, diarrhée, éruption cutanée, mal de gorge, douleurs abdominales et thoraciques, symptômes d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes.

Traitement et prévention

Il n’y a pas de traitement spécifique pour la maladie à virus Ebola. Le traitement est supportif et symptomatique.

Un vaccin expérimental (rVSV-ZEBOV) s’est avéré très protecteur dans le cadre d’un essai majeur en Guinée en 2015 avec 11 841 participants. 

Surveillance

Aucun cas de maladie à virus d’Ebola n’a été confirmé en Belgique. La surveillance est réalisée au niveau international par l’OMS et le ministère de la santé du pays concerné.​

Informations utiles​

Information sur les dernières épidémies d’Ebola : 
 
Cliquez ici​
 
Informations générales :
 
Fiche d’information CDC :  https://www.cdc.gov/vhf/ebola/
 
Scientifiques responsables 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Last modified: